•  
  •  
  •  

Applications

Interférométrie

L’interférométrie est un terme général utilisé pour représenter les techniques utilisant des ondes lumineuses pour étudier de petites différences en déplacement. En permettant des interférences constructives / destructives de deux faisceaux laser (une sonde et une référence, un faisceau généralement divisé en deux), un motif d’interférence peut être réalisé, expliquant la différence de trajet parcouru par les deux faisceaux. Cette technique est principalement utilisée pour détecter des défauts, la platitude de surfaces et l’uniformité de plaquette (semi-conducteurs), pour étudier la qualité et rugosité de surfaces, pour analyser les flux d’air dans des souffleries et applications de métrologie.

Comme cette technique repose sur  une très petite différence de trajet parcouru par deux faisceaux pour produire un motif d’interférence, il est primordial que la lumière provienne d’une source très stable en longueur d’onde avec une faible bande passante (donc une grande longueur de cohérence) pour s’assurer que les deux faisceaux soient en phase pour la durée complète de la plateforme de test. Quand la longueur de l’échantillon et du faisceau de référence augmente, la divergence du faisceau devient un facteur important car l’énergie du faisceau se disperse, provoquant des temps d’exposition plus longs et une diminution de résolution.

Le laser torus est idéal pour l’interférométrie car il est monomode avec une bande passante étroite inférieure à 1 MHz et possède un mécanisme de blocage de mode actif pour s’assurer qu’il n’y ait pas de variation en longueur d’onde et de saut intermodal. La grande longueur de cohérence et faible divergence du Torus permet de l’utiliser pour sur des larges échantillons avec une haute résolution.

  • torus 660 -  200mW monomode rouge ayant une faible divergence et grande longueur de coherence
  • torus 532 -  750mW monomode vert ayant une faible divergence et grande longueur de cohérence

Available Products

Top