•  
  •  
  •  

Applications

Cytométrie en flux et triage de cellules

La cytométrie en flux est une technique qui peut mesurer simultanément plusieurs propriétés physiques et biochimiques d’un échantillon hétérogène de cellules suspendues dans un courant de fluide. Cette technique est généralement utilisée dans les laboratoires cliniques pour analyser des échantillons tels que le sang, la moelle osseuse et le fluide lymphatique pour la recherche fondamentale, les études cliniques et le diagnostic de maladies incluant les cancers du sang.

La capacité d’analyser les propriétés de milliers de cellules qui passent dans un réseau de détecteurs chaque seconde fait de cette technique un outil puissant dans le laboratoire clinique. En utilisant des mécanismes d’entrée tels que la focalisation hydrodynamique pour s’assurer que les cellules passent par le point focal une à la fois, les caractéristiques physiques telles que quantité, taille, volume, morphologie et couleur peuvent être mesurés en observant le comportement de la lumière provenant d’un laser, et de la diffusion qui est causée par l’interaction avec les cellules. La quantité de lumière diffusée vers l’avant est proportionnelle à la taille de la cellule, tandis que la diffusion latérale est causée par la granularité et la complexité de la cellule.

En outre, si les cellules sont marquées avec des anticorps actifs fluorescents et que la longueur d’onde choisie est comprise dans la bande d’excitation du fluorophore, la fluorescence résultante peut identifier des antigènes spécifiques à des maladies comme la leucémie, le lymphome, le virus de polio, etc. Comme cela peut être fait à une vitesse de milliers de cellules par seconde, avec une limite de détection de 1 pour 50000, le laboratoire de cytométrie en flux peut répondre aux cliniciens dans un délai inférieur à 2 heures.

Pour supporter cela, si une analyse plus poussée est nécessaire, le cytomètre de flux moderne peut être utilisé pour trier les cellules électrostatiquement dans des populations distinctes basées sur les résultats mesurés.

Le cytomètre utilise souvent plusieurs longueurs d’onde différentes simultanément afin d’effectuer des analyses multiples. En prétraitant l’échantillon avec de multiples fluorophores qui émettent à différentes longueurs d’onde, l’efficacité de cette technique peut encore être améliorée.

Le choix du laser est donc essential au succès du cytomètre et de ses résultats. Etant donné que l’une des mesures primaires obtenues est la « quantité » de diffusion vers l’avant et latérale, toute fluctuation de la puissance en sortie du laser va provoquer artificiellement un changement dans la mesure de taille de particule et de la granularité et la complexité interne de cellule. De plus, étant donné que le diagnostic de la teneur en antigène peut très souvent faire appel à une comparaison d’intensité entre deux fluorophores, la longueur d’onde et stabilité en puissance sont tout aussi critiques.

Les lasers de Laser Quantum intègrent un mécanisme de rétroaction sur la puissance en sortie qui maintient la stabilité en puissance à des niveaux de pointe de l’industrie et sont par conséquent idéaux pour une utilisation dans cette technique de détection de plus en plus répandue.

  • gem – laser pour intégration OEM avec stabilité en puissance <1% mesurée sur plus de 100 heures
  • ventus – laser scientifique avec contrôle de puissance facile et stabilité en puissance <0.4%

Téléchargements


Available Products

Top